Dans le cadre de la cam­pagne de la mod­i­fi­ca­tion de la loi sur la chas­se, les Jeunes Vert’libéraux Suisse ont regardé de près les argu­ments des sou­tenants à ce texte. Après quelques recherch­es, divers­es sources plutôt com­pro­met­tantes ont indiqué que Lorenz Hess, co-prési­dent du comité en faveur de la nou­velle loi sur la chas­se, est un faux par­ti­san de la pro­tec­tion du lynx. En effet, Mon­sieur Hess a déclaré publique­ment sur le plateau d’Arena, émis­sion-phare de débat poli­tique suisse alé­manique, que la nou­velle loi sur la chas­se serait béné­fique pour la pro­tec­tion du lynx. En réal­ité, cette espèce pro­tégée pour­rait très facile­ment se retrou­ver sur la liste des ani­maux “régu­la­bles”, à savoir, abat­ta­bles sans for­mal­ités. 

 

En août 2020, les Jeunes Vert’libéraux Suisse ont décou­vert des doc­u­ments et des extraits vidéo démon­trant à quel point Mon­sieur Hess inter­prète les faits en fonc­tion de ses pro­pres intérêts. Il a habile­ment aidé le Par­lement à rédi­ger la loi sur la chas­se de sorte à ce met­tre le lynx sur la liste des ani­maux pou­vant être abat­tus et ce, sans que les citoyens aient pu être infor­més de la réal­ité. Effec­tive­ment, selon ces doc­u­ments, Hess a été l’artisan du deal suiv­ant : grâce à l’introduction d’une clause de délé­ga­tion de com­pé­tence en faveur du Con­seil Fédéral, il appa­raît évi­dent que le lynx sera sub­tile­ment ajouté à la liste des espèces facile­ment chas­s­ables peu après que les mod­i­fi­ca­tions de la loi soient entrées en vigueur. Ain­si, Hess a pu sans prob­lème pré­ten­dre durant la cam­pagne que les lynx seraient tou­jours une espèce pro­tégée. 

 

Grâce à ces doc­u­ments, nous pou­vons dire que nous sommes face à un #HessLeaks. En effet, Lorenz Hess, en tant que prési­dent de l’As­so­ci­a­tion des chas­seurs bernois, s’emploie depuis des années à faire en sorte d’éradiquer les pop­u­la­tions de lynx en Suisse. Avec la loi actuelle, le lynx est déjà men­acé par le bra­con­nage et toutes sortes de pra­tiques cru­elles. La nou­velle loi sur la chas­se apportera un change­ment décisif. En effet, si le Con­seil Fédéral est suff­isam­ment mis sous pres­sion par le Par­lement, le lynx peut même être abat­tu de façons tout à fait légale et sans avoir com­mis de dom­mages préal­ables! Un véri­ta­ble scan­dale ! 

 

Les Jeunes Vert’libéraux ont décidé de pub­li­er des extraits des doc­u­ments con­cernés via cette vidéo

Related Projects

Start typing and press Enter to search

X