Assem­blée générale du 30.10.2021

AU NOM DE LA LIBERTÉ, UN GRAND OUI À LA LOI COVID-19

Same­di 30 octo­bre, les Jeunes Vert’libéraux suiss­es se sont réu­nis en assem­blée géné-rale à Genève. Lors du dis­cours d’ouverture, la co-prési­dence a évo­qué avec enthou-siasme au sujet du dernier baromètre élec­toral de mi lég­is­la­ture crédi­tant le Par­ti vert’libéral à près de 10%. « La pro­gres­sion phénomé­nale de notre par­ti-mère, c’est aus­si la vôtre, car elle n’a été pos­si­ble que grâce à l’engagement quo­ti­di­en des Jeunes Vert’libéraux sur le ter­rain. » dis­ait avec ent­hou­si­asme Vir­ginie Cav­al­li, Co-prési­dente des Jeunes vert’libéraux suiss­es. La jeunesse de par­ti s’est aus­si posi­tion­née sur les objets fédéraux qui sont soumis au vote le 28 novem­bre prochain. Tout d’abord, un oui clair à la loi COVID-19. En effet, la jeunesse de par­ti a évo­qué l’importance du main­tien des aides économiques con­tenues dans la loi au sor­tir d’une telle crise. Par ailleurs, elle est d’avis que la vac­ci­na­tion est un élé­ment fon­da­men­tal pour que toute la société puisse retrou­ver ses lib­ertés. Con­cer­nant l’initiative sur la jus­tice, les Jeunes Vert’libéraux l’ont net­te­ment rejetée, car ils sont con­va­in­cus qu’un poste aus­si cap­i­tal pour notre sys­tème judi­ci­aire ne peut être con­fié sur la base du hasard. Enfin, l’assemblée a décidé de soutenir l’initiative dite « pour des soins infir­miers forts ». « Pour main­tenir un sys­tème de soins de qual­ité en Suisse, il est de notre respon­s­abil­ité d’offrir de meilleures con­di­tions-cadres au per­son­nel infir­mi­er, qui est un mail­lon es-sen­tiel de la chaîne. » expli­quait Vir­ginie Cavalli.

L’ambiance était à la fête à l’assemblée générale des Jeunes vert’libéraux suiss­es. A deux ans des élec­tions fédérales de 2023, la jeunesse des Vert’libéraux est gon­flée à bloc. Avec un en-gage­ment sans faille de bénév­oles et avec des nou­veaux vis­ages de per­son­nal­ités qui émer-gent partout en Suisse, la relève vert’libérale est assurée. Après avoir évo­qué la crois­sance de leurs rangs et leur dynamisme, l’assemblée a débat­tu des 3 objets de vota­tions fédérales du 28 novem­bre prochain.

Oui à une lib­erté retrou­vée, oui à la loi COVID-19

Avec une appro­ba­tion très nette, les Jeunes vert’libéraux suiss­es réitèrent leur sou­tien à la loi COVID-19. La pandémie a eu des effets dévas­ta­teurs sur l’ensemble de la société et les jeunes ont été par­ti­c­ulière­ment lésés. Leur san­té physique, men­tale ain­si que leur inté­gra­tion sur le marché du tra­vail en sor­tant de leur for­ma­tion ont été com­pro­mis­es en rai­son de cette péri­ode som­bre. Pour les Jeunes Vert’libéraux, soutenir la loi COVID-19, c’est soutenir des aides économiques mas­sives qui per­me­t­tent à ceux qui ont souf­fert de sor­tir la tête de l’eau. « Un taux vac­ci­nal élevé est aus­si la clef pour retrou­ver nos lib­ertés. C’est aus­si une ques­tion de respon­s­abil­ité vis-à-vis des per­son­nes les plus frag­iles de notre société. » évo­quait Vir­ginie Cav­al­li, Co-prési­dente de la jeunesse progressiste.

Non à l’initiative sur la jus­tice, oui aux soins infir­miers forts

Comme la total­ité des par­tis présents au par­lement, les Jeunes Vert’libéraux ont refusé l’initiative sur la jus­tice. En effet, ils sont con­scients que le sys­tème actuel d’élection des juges n’est pas idéal. En revanche, le chang­er pour une élec­tion par tirage au sort parait inadap­té. Bien que l’initiative prévoie que le pan­el de per­son­nes sélec­tionnables ait les capac­ités pro­fes-sion­nelles d’assumer un tel poste, il n’y a jamais, pour des places aus­si exigeantes et spé­ci-fiques deux per­son­nes qui ont le meilleur pro­fil pour inté­gr­er le poste. Enfin, les Jeunes Vert’libéraux ont, après des débats nour­ris entre deux invités pour l’occasion, accep­té l’initiative dite « pour des soins infir­miers forts ». Ils ont en effet estimé que la sit­u­a­tion actuelle dans ce domaine était alar­mante, en par­ti­c­uli­er le fait que nom­bre de jeunes pro­fes­sion­nels bien for­més quit­taient la pro­fes­sion au bout de quelques années. Les Jeunes Vert’libéraux ont aus­si été atten­tifs aux chiffres et il en est ressor­ti que de nom­breuses places qui sont essen-tiels pour notre sys­tème de san­té ne seront jamais pourvues si la sit­u­a­tion actuelle n’est pas cor­rigée. De plus, avec le vieil­lisse­ment de la pop­u­la­tion, la demande en soins aug­mentera très cer­taine­ment et le sys­tème de san­té doit être prêt à l’assumer. Par con­séquent, bien que le texte aille loin, ils ont décidé de le soutenir afin de con­fi­er au par­lement le man­dat d’avoir une approche glob­ale de la sit­u­a­tion et non pas se con­tenter unique­ment des ques­tions de for­ma­tion, comme le pro­pose le con­tre-pro­jet à l’initiative.

Con­tact

Vir­ginie Cav­al­li, co-prési­dente jvl Suisse :

+41 79 575 90 54 

virginie.cavalli@vertliberaux.ch

image1

Tobias Vögeli, co-prési­dent jvl Suisse :

+41 78 743 53 99

tobias.voegeli@grunliberale.ch

tobias-voegeli
Related Projects

Start typing and press Enter to search

X