Com­mu­niqué de presse 07.04.2020

Mil­liards pour l’aviation ? Jamais au détri­ment du cli­mat!
 

Les Jeunes Vert’libéraux deman­dent que les 5 mil­liards pour l’avion soient rem­boursés et plutôt investis dans le trans­port fer­rovi­aire. L’ar­gent fédéral ne doit pas être util­isé pour main­tenir des struc­tures dépassées, mais pour inve­stir dans l’avenir. Avec déjà 3 mil­liards, 200 trains de nuit pour­raient être financés. Les entre­pris­es pol­lu­antes ne devraient pas béné­fici­er de l’aide éta­tique.

Le Con­seil fédéral veut met­tre 5 mil­liards à dis­po­si­tion de Swiss en rai­son de la crise COVID 19. Les Jeunes Vert’libéraux sont con­va­in­cus que les aides de l’État doivent soutenir l’économie sur le long-terme. Toute­fois, lorsque des entre­pris­es sont sauvées, il est impératif de revoir leur capac­ité à sur­vivre tout en respec­tant des normes envi­ron­nemen­tales. Les JVL n’ex­clu­ent pas le sauve­tage d’une com­pag­nie aéri­enne, à con­di­tion qu’elle applique un mod­èle économique durable. Dans le cas de Swiss, il y a de gros doutes quant à la dura­bil­ité de leur mod­èle économique.

Avant même la crise san­i­taire, le secteur aérien avait déjà généré des mil­liards en exter­nal­ités que le grand pub­lic devait pay­er. “Quiconque n’é­tait pas finan­cière­ment en mesure de pay­er les tax­es sur les car­bu­rants ou d’in­ter­nalis­er les effets externes n’est pas viable. Chez Swiss, les deux sont vrais — et il y a un manque total de volon­té de chang­er cela”, déclare Ana Fontes Mar­tins, co-prési­dente des Jeunes Vert’libéraux Suisse. En vue de la mise en place de l’Accord de Paris, l’aviation se devra de pass­er au bio-kérosène syn­thé­tique et/ou aux avions élec­triques. Tant que Swiss ne présente pas un plan con­traig­nant mon­trant qu’elle est viable con­for­mé­ment à l’ac­cord de Paris, elle ne devrait pas recevoir un seul cen­time. Ces mil­liards devraient plutôt être investis dans la mobil­ité inter­na­tionale durable. Si la Swiss cesse d’être un four­nisseur en mobil­ité, des alter­na­tives durables doivent être acces­si­bles. Pour ce faire, les Jeunes Vert’libéraux pensent qu’il faut inve­stir 3 des 5 mil­liards dans les trains de nuit et à grande vitesse pour le trans­port européen. “Le virus a peut-être ralen­ti notre économie, mais il ne doit pas nous faire oubli­er la mise en œuvre de l‘Accords de Paris” ajoute Ana Fontes Mar­tins.

La fin de la pandémie sera l’occasion de repenser les investisse­ments dans des moyens de déplace­ment plus durables. Indépen­dam­ment de la crise, la Suisse a la pos­si­bil­ité de pren­dre le lead dans ce domaine. Le ralen­tisse­ment provo­qué par la prop­a­ga­tion du COVID-19 peut être saisi comme une oppor­tu­nité pour réfléchir et repenser notre mobil­ité. La Suisse en a par­faite­ment les moyens, la volon­té manque.

sfc.contrail.1.26.01

Con­tact

Ana Fontes Mar­tins, Co-prési­dente JVL Suisse:

+41 77 434 26 34

ana.fontesmartins@vertliberaux.ch

ana_01
Related Projects

Start typing and press Enter to search

X