Com­mu­niqué de presse: Les pri­or­ités des Jeunes Vert’libéraux pour la ses­sion d’été

RÉVISION DES IN-FRACTIONS D’ORDRE SEXUEL DU CODE PÉ-NAL : « SEUL UN OUI EST UN OUI » ET DU CONCRET POUR LE « ZÉRO ÉMISSION NETTE 2050 »

Dès le 31 mai, le Par­lement se réu­ni­ra à Berne pour la ses­sion d’été. Les dis­cus­sions tourneront autour de la révi­sion des dis­po­si­tions sur les infrac­tions d’ordre sex­uel et sur l’ini­tia­tive pour les glac­i­ers. Pour les Jeunes Vert’libéraux suiss­es, il est clair que la lég­is­la­tion con­cer­nant les infrac­tions d’ordre sex­uel doit être mod­ernisée. De plus, le con­tre-pro­jet à l’ini­tia­tive pour les glac­i­ers est égale­ment une pri­or­ité poli­tique et surtout, il devra con­tenir des mesures concrètes.

Comme chaque année, la ses­sion d’été du Par­lement aura lieu avant les grandes vacances. Cette fois encore, des thèmes impor­tants seront à l’or­dre du jour. Les Jeunes Vert’libéraux suiss­es (JVL) souhait­ent attir­er l’at­ten­tion sur deux d’entre eux. En effet, les futurs débats porteront d’une part sur le plus grand défi glob­al de notre époque et d’autre part sur un sujet de société qui a trop longtemps été passé sous silence.

« Seul un oui, est un oui » : les rela­tions sex­uelles sans con­sen­te­ment sont encore trop sou­vent dédramatisées

Les Jeunes Vert’libéraux suiss­es (JVL) deman­dent un change­ment général de par­a­digme par et à l’occasion de la révi­sion des dis­po­si­tions du code pénal sur les infrac­tions d’ordre sex­uel. En effet, les JVL esti­ment que la solu­tion alter­na­tive du « non, c’est non » est tout à fait insuff­isante. Cette dernière implique que les vic­times devraient à l’avenir expos­er et expli­quer si et dans quelle mesure elles ont refusé un acte sex­uel. Ain­si, le droit en vigueur mécon­naît la réal­ité, à savoir que la réac­tion naturelle des vic­times de vio­lences sex­uelles est un état de choc ou de paralysie, appelé « freez­ing ». Par con­séquent, il est rare que la réac­tion à la vio­lence sex­uelle soit une résis­tance physique.

En out­re, l’in­frac­tion de viol devrait traiter de la même manière les vio­lences vagi­nales, orales et anales, c’est-à-dire être for­mulée de manière neu­tre du point de vue du genre. En effet, la loi devrait s’éloigner du « mod­èle » de la rela­tion sex­uelle hétéronor­mée et tenir compte que dans notre société actuelle, d’autres formes de rela­tions sex­uelles existent.

Les JVL deman­dent que la peine max­i­male d’em­pris­on­nement pour les agres­sions sex­uelles soit aug­men­tée de trois à cinq ans, afin que la peine reflète suff­isam­ment le degré de grav­ité de l’in­frac­tion commise.

Objec­tif zéro émis­sion nette 2050 : il faut un con­tre-pro­jet solide à l’ini­tia­tive pour les glaciers

La presque total­ité des par­tis s’accordent sur le fait que la Suisse se doit d’atteindre l’objectif de zéro émis­sion nette d’i­ci 2050, con­for­mé­ment aux accords de Paris. Toute­fois, cela ne se fera pas tout seul. Pour ce faire, il fau­dra des inci­ta­tions ciblées et un cadre poli­tique adéquat. En 2019, Les Jeunes Vert’libéraux suiss­es (JVL) ont pub­lié un plan en 12 points (Plan d’action cli­mat) dans lequel ils présen­tent des mesures pour lut­ter effi­cace­ment con­tre le change­ment climatique.

Les JVL salu­ent le fait que la Com­mis­sion de l’en­vi­ron­nement, de l’amé­nage­ment du ter­ri­toire et de l’én­ergie du Con­seil nation­al (CEATE‑N) ait procédé à des adap­ta­tions dans le con­tre-pro­jet direct à l’ini­tia­tive pour les glac­i­ers en pro­posant des objec­tifs cli­ma­tiques inter­mé­di­aires et une « réduc­tion régulière des émis­sions au fil du temps ».

Cepen­dant, les JVL deman­dent au Con­seil des Etats de veiller à ce que l’in­ter­dic­tion des com­bustibles et car­bu­rants fos­siles soit égale­ment inté­grée dans le con­tre-pro­jet à l’initiative pour les glac­i­ers. Selon les JVL, cette inter­dic­tion serait économique­ment et tech­no­lo-gique­ment réal­is­able, étant don­né que les tech­nolo­gies néces­saires à sa mise en oeu­vre exis­tent déjà.

En plus du con­tre-pro­jet direct, un con­tre-pro­jet indi­rect à l’ini­tia­tive pour les glac­i­ers sera égale­ment dis­cuté lors de la ses­sion d’été. Là aus­si, les JVL deman­dent au Con­seil nation­al de se met­tre d’ac­cord le plus rapi­de­ment pos­si­ble sur une propo­si­tion effi­cace afin d’atteindre l’ob­jec­tif cli­ma­tique de zéro émis­sion nette en 2050. Cette nou­velle propo­si­tion ne devra toute­fois pas être moins ambitieuse que le con­tre-pro­jet direct.

Kon­takt

Tobias Vögeli, Co-präsi­dent jglp Schweiz:

+41 78 743 53 99

tobias.voegeli@grunliberale.ch

tobias-voegeli

Vir­ginie Cav­al­li, Co-präsi­dentin jglp Schweiz:

+41 79 575 90 54 

virginie.cavalli@vertliberaux.ch

image1
Related Projects

Start typing and press Enter to search

X