Com­mu­niqué de presse du 5 févri­er 2019

Les aéro­ports suiss­es doivent apporter une con­tri­bu­tion réelle à la pro­tec­tion du cli­mat

Le thème de la dura­bil­ité a déjà atteint les aéro­ports inter­na­tionaux. Toute­fois, il faut beau­coup de l’amélioration sur cette ques­tion-là. Comme le mon­tre l’exemple de l’aéroport d’Heathrow à Lon­dres, les Jeunes Vert’libéraux appel­lent les grands aéro­ports suiss­es à inten­si­fi­er leurs efforts en faveur de la pro­tec­tion du cli­mat — avec entre autres « les aéro­ports 100 % renou­ve­lables », un « cen­tre de com­pé­tence pour une avi­a­tion durable » et des « inci­ta­tions finan­cières pour les avions élec­triques ».

Le traf­ic aérien con­gt­naît une crois­sance incon­trôlée — les aéro­ports jouant un rôle cen­tral

Le traf­ic aérien est en con­stante aug­men­ta­tion : l’aéroport de Zurich a pu aug­menter le nom­bre de pas­sagers de 5,8 % à 31,1 mil­lions, un nou­veau record. Les aéro­ports jouent un rôle impor­tant dans l’aviation aux côtés des com­pag­nies aéri­ennes. Par con­séquent, ils ont égale­ment une place cen­trale dans le développe­ment durable de l’aviation. Air­bus et Boe­ing investis­sent sur les pre­miers essais de vols réguliers élec­triques ou hybrides élec­triques. Il est néces­saire de met­tre en place les bonnes con­di­tions finan­cières.

Mesures con­crètes pour une meilleure pro­tec­tion de l’environnement

Chaque secteur a ses pro­pres défis et devoirs à maîtris­er sur la voie d’une économie décar­bon­isée, mais l’aviation a des défis par­ti­c­ulière­ment dif­fi­ciles. Le Con­seil nation­al a rejeté une taxe sur les bil­lets d’avion — nous nous y tien­drons bien sûr, mais il est temps d’envisager d’autres mesures.

Cen­tre de com­pé­tence suisse pour une avi­a­tion durable :

De grandes entre­pris­es comme Air­bus, Boe­ing ou Easy­jet ont annon­cé d’importants pro­jets d’avions élec­triques com­mer­ci­aux — les pre­miers vols d’essai avec des avions élec­triques sont prévus pour 2019. En tant que pio­nnière de l’aviation, la Suisse est le lieu idéal pour établir un cen­tre d’excellence en matière de développe­ment durable dans les aéro­ports et dans le secteur aéro­nau­tique. Plus vite la recherche sera menée, plus vite nous pour­rons façon­ner un traf­ic aérien durable et pos­er les jalons d’un emplace­ment opti­mal pour les entre­pris­es.

Mod­èle de référence pour un aéro­port 100 % renou­ve­lable :

Dès main­tenant, les aéro­ports vont utilis­er 100 % d’électricité renou­ve­lable et inve­stir dans des bornes de recharge pour voitures élec­triques. Les aéro­ports suiss­es mon­tr­eraient l’exemple en tant qu’aéroports sans CO2.

Inci­ta­tions aux avions élec­triques :

Comme les aéro­ports d’Heathrow, de Genève, de Bâle et de Zurich, les aéro­ports devraient égale­ment créer une inci­ta­tion finan­cière pour le développe­ment des avions élec­triques. Les dix pre­miers avions com­mer­ci­aux élec­triques n’auront pas à pay­er de rede­vance aéro­por­tu­aire dans les aéro­ports suiss­es pen­dant la pre­mière année.

Au moins 2 % de bio­car­bu­rants ou car­bu­rants syn­thé­tiques pour toutes les com­pag­nies aéri­ennes dans les aéro­ports suiss­es :

Les bio­car­bu­rants avancés, c’est-à-dire, les bio­car­bu­rants issus de détri­tus et non de com­poste ou d’huile de palme, ain­si que les car­bu­rants syn­thé­tiques (tech­nolo­gies dites « pow­er-to-liq­uid » basées sur l’électricité renou­ve­lable), ont une empreinte CO2 inférieure au kérosène clas­sique et peu­vent con­tribuer de manière déci­sive à réduire les émis­sions de CO2 du trans­port aérien. Un sys­tème d’incitations est des­tiné à pro­mou­voir des avions plus respectueux du cli­mat.

yiran-ding-478041-unsplash

Con­tact

Ana Fontes Mar­tins, Co-prési­dente JVL Suisse:
+41 77 434 26 34

ana-fontes-martin
Related Projects

Start typing and press Enter to search

X